Délestage électrique : recharger son véhicule électrique malgré les coupures de courant


Durant la période hivernale, des délestages électriques pourraient bien toucher de nombreux foyers français. Sur les 56 réacteurs nucléaires de l'hexagone, 32 sont actuellement à l'arrêt. Maintenance, graves problèmes de corrosion et transition énergétique … limitent fortement la production électrique, rendant sa disponibilité incertaine. De plus, de nombreuses factures d’électricité risquent d’augmenter significativement sur les prochains mois. Qu’en est-il alors de la recharge de votre véhicule électrique ? Ces quelques points devraient vous rassurer :



1- La recharge du véhicule électrique n’est pas quotidienne


Au quotidien, combien de kilomètre effectuez-vous ? En moyenne, les français en réalisent moins de 50km. Les véhicules électriques récents disposent de batteries avec des capacités bien plus importantes qu’il y a quelques années. De plus, un véhicule électrique n’a pas besoin d’être chargé au quotidien.


Également pour rappel, pour préserver votre batterie il est recommandé d’effectuer des recharges entre 20% et 80%. Il est également préférable d'éviter de la charger tous les jours si elle a seulement perdu quelques pourcents de son autonomie avec un petit trajet. Selon vos besoins, votre véhicule électrique ne devrait donc pas trop être impacté tant que les coupures de courant ne durent pas plusieurs jours consécutifs.



2- Les heures creuses sont les plus utilisées pour recharger un véhicule électrique


Que vous disposiez d’une borne de recharge ou d’une prise renforcée prévue à cet effet, la majorité de vos recharges s’effectuent sans doute de nuit. En dehors d’une recharge en entreprise ou pour un déplacement important (professionnel, vacances …), les recharges électriques ont donc lieux en heures creuses.


Vous bénéficiez ainsi d’une électricité souvent moins cher qu'en journée selon votre contrat. Avec une utilisation en heures creuses, vous évitez également la surcharge du réseau électrique, et limitez les risques de coupures intempestives.



3- Les horaires de recharge sont programmables, sur véhicule et sur borne


Une fois couché vous ne souhaitez pas vous relever pour lancer la recharge de votre véhicule ? De nombreuses voitures électriques permettent de programmer les horaires pour vous simplifier la vie. Par exemple, les véhicules Tesla permettent de planifier une recharge selon votre heure de départ (avec également la possibilité de préchauffer l'habitacle pour un confort optimal). De plus en plus de modèles sont équipés de fonctionnalités similaires, certains proposant même plusieurs cycles de programmation.


Dans le cas où votre modèle et/ou vos options ne le permettraient pas, de nombreuses bornes de recharge disposent de cette fonctionnalité. De façon générale, il suffit de passer par l’application du constructeur de la borne ou par celle mise à disposition par votre installateur.



4- La recharge bidirectionnelle (V2G, V2L et V2X)


La technologie bidirectionnelle est encore récente, mais deviendra sans doute un incontournable dans les prochaines années. Dans l’idée, elle permet d’utiliser l’énergie stockée dans votre batterie de véhicule électrique pour alimenter d’autres équipements. Tous les véhicules ne le permettent pas, et toutes les bornes de recharge (qui font le lien entre le réseau et la voiture) non plus. Cependant, certains propriétaires devraient déjà pouvoir en bénéficier pour rester branchés même en cas de coupure de courant.



Il existe plusieurs types de recharge bidirectionnelle, dont voici les plus communs :


  • Vehicule to grid (V2G) : Cette appellation fait référence au retour d’énergie stockée vers le réseau. Par exemple, lors des journées hivernales quand le réseau est surchargé, vous avez la capacité de revendre l’électricité contenue dans votre voiture pour stabiliser production et demande.


  • Vehicule to load (V2L) : Sans le savoir, vous utilisez très probablement du V2L. Littéralement véhicule pour recharger, cela correspond à la recharge d’objets (comme un téléphone) directement via votre véhicule électrique.


  • Vehicule to Everything (V2X) : Ce petit rappel aux mathématiques en fera frissonner certains, mais l’idée derrière cette appellation c’est simplement de regrouper tous les transferts d’énergie à l’origine d’un véhicule électrique.



👉 Pour retrouver le témoignage d’un utilisateur (anglophone) du Ioniq 5 ayant utilisé le V2L lors d’une coupure de courant : https://www.youtube.com/watch?v=kyMdgnSVdT8


25 vues0 commentaire